EAU POTABLE

Le voyage de l'eau

Voici un documentaire qui a été tourné en Wallonnie, région belge, mais dont le contenu est totalement adapté à notre territoire.

Présenté par Jamy Gourmaud, le célèbre animateur de “C’est pas sorcier”, ce documentaire retrace les différentes étapes du cycle de l’eau et son parcours depuis son captage jusqu'à sa restitution dans la nature en passant par nos robinets.

Youtube Video: Le Voyage de L'eau

 


Création forage eau potable

Le SIVOM d’A.B.B.M. dessert aujourd’hui une population de 11.221 habitants en eau potable grâce à 66,4 km de réseau + un forage + un captage.

Ces deux ouvrages, situés sur MOUY, montrent de sérieux signes de faiblesse.

C’est pourquoi, de fin 2014 à mi 2015, le SIVOM D’A.B.B.M. a entrepris la création d’un nouveau forage du côté du Hameau de Saint Claude à BURY.

Cet emplacement a été défini par diverses études. Ce site permet d’obtenir un bon débit, une très bonne qualité mais aussi une protection naturelle.

Ce nouvel ouvrage, qui descend à 94 mètres de profondeur, a été réalisé par l'entreprise FOREM.

Vers le haut


Equipement et raccordement nouveau forage

Pour être mis en service, ce nouvel ouvrage doit être raccordé au réseau existant mais aussi équipé de matériel spécifique.

Les canalisations pour le raccordement ont été posées par l'entreprise BARRIQUAND d'avril à juillet 2016.

La construction et l'équipement sur site d'un bâtiment technique, par SOGEA et ses sous-traitants touchent à leur fin.

 

Vers le haut


ASSAINISSEMENT DES EAUX USEES

Le SIVOM c’est aussi l’assainissement des eaux usées.

Le RÉSEAU COLLECTIF EST SÉPARATIF : il est strictement interdit d’y rejeter autres choses que les eaux vannes (WC) et ménagères (cuisine, salle de bain, machines à laver)  ---> NI eaux de pluies, NI lingettes ou rouleau de papier toilette MÊME s’il est écrit que vous pouvez les jeter dans vos toilettes ! En effet, ils mettent beaucoup trop longtemps à se désagréger et provoquent des dysfonctionnements sur les installations collectives. Les interventions de dépannage à répétition impactent à la hausse vos factures.

Actuellement une partie de vos eaux usées sont collectée par 43,9 km de réseau et traitées par une station d’épuration, mise en service en 2010 (elle est d’ailleurs ouverte aux visites des établissements scolaires : adressez vos demandes au SIVOM). Cette dernière pourra être rentabilisée lorsqu’elle recevra les eaux usées de toutes les habitations restant à raccorder.

TRAVAUX À  VENIR : Le SIVOM travaille depuis plusieurs années sur un programme global d'extension du réseau collectif aux nombreuses rues qui ont été zonées en assainissement collectif. Les études ont dû être poussées pour retenir les meilleures solutions, ce qui a prolongé leur durée.

ÉTUDES PARCELLAIRES : le SIVOM dispose bien des études parcellaires qui avaient été faites chez vous et a fait le choix de ne pas vous les remettre pour le moment : nous ne sommes pas à l’abri de devoir les modifier et nous ne voulons pas que vous perdiez le droit à la subvention de l’Agence de l’Eau sur vos travaux intérieurs en anticipant vos travaux. C’est pourquoi les résultats vous seront remis ultérieurement.

RÉHABILITATION : L’Agence de l’Eau, qui est notre plus important financeur, a imposé au SIVOM de réhabiliter ses réseaux existants les plus endommagés avant de pouvoir créer du réseau neuf. C’est pourquoi le futur programme s’étalera non plus sur 3 mais sur 4 tranches, soit environ 4 ans.

LANCEMENT DU PROGRAMME : Le SIVOM a choisit une procédure qui lui a permis de retenir 6 entreprises (ou groupements d'entreprises) de travaux pour l'ensemble du programme. Au fur et à mesure seront lancés des marchés intermédiaires. Dès obtention des subventions, le SIVOM pourra lancer les tranches de travaux.

Les 1ers marchés ont été notifiés, nous attendons retour de nos demandes de subvention pour pouvoir mettre en route les travaux.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés en temps et en heure lorsque vous serez concernés.

Vers le haut

INFORMATION : UTILISATION DES LINGETTES

L'utilisation des lingettes est devenue courante.

S'en débarrasser dans les toilettes aussi. Malheureusement ! En effet, elles ont la fâcheuse manie de s'agglutiner, de boucher vos installations, de boucher nos réseaux ou encore de bloquer nos installations.

Tout cela augmente considérablement le nombre d'interventions nécessaires de la Lyonnaise des Eaux. Ce qui a un coût et donc impacte le prix des redevances.

Une plaquette d'information a été créée pour aider les usagers à avoir les bons gestes.